Loading...
Pascale Chavonnet - Graphothérapeute
Graphothérapie : rééducation fine de l’écriture adultes et enfants
Accueil / Les problématiques de la graphothérapie : Témoignages d’adultes

Les problématiques de la graphothérapie : Témoignages d’adultes

Questions et témoignages d’adultes autour de la graphothérapie

Christiane, assistante de direction

Question

« Quand j’étais plus jeune, j’avais une très jolie écriture qui ressemblait à celle de mon instituteur. Aujourd’hui, c’est une horreur, elle est inégale et je ne l’aime pas. Que me conseillez-vous ?»

Réponse de Pascale Chavonnet – Graphothérapeute

« Tout d’abord connaître les différentes étapes concernant l’apprentissage de l’écriture. En effet, comme pour le dessin, l’écriture est un moyen d’expression et de communication.
Le modèle calligraphique que vous trouvez agréable à l’œil, n’est qu’une étape pour apprendre à bien former vos lettres.
Après 10/12 ans, il est tout à fait normal que votre écriture se personnalise et s’éloigne du modèle calligraphique.
Une sensibilisation à la graphologie ou une analyse graphologique peut aussi vous réconcilier avec votre écriture.
Un bilan graphomoteur peut déterminer si votre écriture est suffisamment aisée. »

Françoise, coiffeuse

Question

« Je vais avoir des jumeaux monozygotes. Auront-ils la même écriture ? »

Réponse de Pascale Chavonnet – Graphothérapeute

« Non, il n’y a pas d’écriture identique même pour des jumeaux qui ont le même patrimoine génétique. Ce qui rassure quelque peu, quand on nous parle de clonage… »
Voici deux exemples d’écritures de 2 femmes, jumelles et monozygotes :

Graphotherapie : écriture de jumeaux

Vincent, étudiant

Question

« Je dois passer des examens et je sais, qu’à cause de ma lenteur d’écriture, je ne serai pas dans les temps. Je viens d’entamer des séances de rééducation d’écriture mais on m’a dit que la vitesse d’écriture se travaillait en fin de rééducation. Que faire ?»

Réponse de Pascale Chavonnet – Graphothérapeute

« Oui, c’est vrai que la vitesse d’écriture se travaille après avoir récupéré un peu plus d’aisance dans l’écriture. »

David, militaire

Question

« Je dois passer un concours et on me dit que mon écriture est peu lisible. Un adulte peut-il changer son écriture et surtout en ce qui me concerne, l’agrandir ?»

Réponse de Pascale Chavonnet – Graphothérapeute

« Oui, c’est possible d’agrandir votre écriture mais de façon indirecte. Une écriture qui prend de l’aisance dans son mouvement et sa continuité, après plusieurs séances de rééducation fine d’écriture, a tendance à se dilater et, de ce fait, s’agrandit naturellement. »

Paul, 45 ans, formateur

Question

« J’avais honte de mon écriture et en avais assez d’envoyer systématiquement à ma place les étudiants au paper board. Cela manquait de fluidité dans mes propos.»

Témoignage de Paul après 7 séances de graphothérapie

« Grâce à quelques séances d’information, d’entraînement et d’un feutre d’une dimension adaptée à mon style d’écriture, j’ai repris confiance en moi et mon écriture s’en est rapidement ressentie. »

Stéphanie, 20 ans, école de commerce, deuxième année

Question

« Tout le monde me dit que j’ai une écriture d’une enfant de 12 ans. Je suis pourtant d’un tempérament optimiste mais ces réflexions depuis plusieurs années commençaient à me peser.»

Témoignage de Stéphanie après 10 séances de graphothérapie

« Aujourd’hui, je suis fière de mon écriture. En effet, une analyse graphologique et quelques exercices d’entraînement en rééducation fine d’écriture m’ont permis de mieux comprendre mon écriture et ainsi de l’affirmer. Maintenant, quand on me fait quelques réflexions, j’ai plaisir à répondre et la conversation se termine comme cela : – tu en connais des choses, Stéphanie, en matière d’écriture… »

Par téléphone au 06 17 67 94 32 ou par email :